Basketball RDC : Merveille Muninga, un atout majeur pour l’Afrobasket 2021

Basketball RDC : Merveille Muninga, un atout majeur pour l’Afrobasket 2021

6 juillet 2020 Non Par ELAVOX

Formé dans l’une des grandes académies de Goma en RDC, le jeune Basketteur congolais Merveille Muninga Kamanda (2,07/ 23 ans) évolue à Get Vosges de France.

La pépite congolaise a passé la grande partie de sa carrière en Hexagone. Il a enfilé le maillot de Pôle Espoir Antibes, puis de Limoges CSP, avant de jouer à Étoile Angers Basket la saison 2019-2020, Merveille a évolué à Longueau ( NM2). Il est notre invité, il repond aux questions de Jean-Robert Djema .

JR : Qui est Merveille Muninga ?
MM : Je suis un jeune basketteur congolais né au Congo.

JR : Pourriez-vous brosser succinctement votre parcours ?
MM : J’ai commencé à jouer au basket à l’âge de 12 ans à l’aide de mon oncle appelé Lulu Kamanda. Grâce à ma taille, il m’a exhorté à abandonner la danse et le football que j’aimais tant, pour que je joue au basket. Il a commencé à m’amener aux terrains. Puis j’ai été inscrit à l’Académie du président Dario Marlo, fondateur de l’Académie Promo jeune Basket en 2012. Il avait kiffé mon profil. En 2014 j’ai rejoint l’Italie et la Belgique. Ensuite il y a eu un agent David Pitoret qui s’est intéressé à mon profil, et m’a amené à Charstentible où j’ai passé 1 an. Après j’ai enfilé le maillot de Limoges CSP ( 2 ans). Puis je suis allé à Longueau, Charbeau ainsi que Angers. Aujourd’hui je suis à Get Vosges.

JR : Qu’avez-vous tiré de votre passage à Étoile Angers Basket ?
MM : À Angers (2019-2020) c’était un peu compliqué pour moi, parce que j’étais backup, j’étais joueur remplaçant. Mon titulaire ( …) était l’un des meilleurs du club et même du championnat. Plus âgé qu’il était, le coach joué sur le leadership.

JR : La Fédération Congolaise de Basketball vous a-t-elle déjà contacté ?
MM : Oui en 2016-2017, j’étais présélectionné à l’équipe nationale senior. Vu que je n’étais pas prêt ( des raisons personnelles) je n’ai pas pu répondre à l’appel.

JR : Je crois bien que vous êtes prêt pour porter le maillot de la RDC ?
MM : C’est un rêve comme tous les joueurs. Je rêve d’enfiler le maillot de mon pays un jour.

JR : Êtes-vous de ceux qui pensent que les carrières des basketteurs congolais n’ont jamais eu généralement de fin normale c’est à dire une fin dont bénéficie leur progéniture ?
MM : Je ne pense pas. Parce que la mentalité a beaucoup changé. Et il y a plusieurs choses qui sont mis en place que ce soit à l’étranger ou au Congo.

JR : Quels sont les points sur lesquels l’équipe nationale de la RDC doit s’améliorer avant l’Afrobasket 2021 ?
MM : Il faut qu’on améliore beaucoup dans le Basket, parce que dans d’autres disciplines c’est pas mal. En sachant qu’on a pas mal des bons joueurs à l’étranger comme en France, en Espagne, aux USA… On doit vraiment s’y mettre à bien améliorer l’équipe.

JR : Quel est votre prochain objectif ?
MM : Mon objectif est de progresser et apprendre tous les jours ; Et finir ma saison entant que joueur confirmé de la Nationale 1.

JR : Auriez-vous un mot ?
MM : Aux jeunes congolais, la vie c’est un combat. La clé numéro une c’est se battre tous les jours et ça me fait plaisir d’être parmi vous.

Jean-Robert Djema/#ELAVOX