L’éducation de base en République Démocratique du Congo, pour quel avenir de l’élève ?

L’éducation de base en République Démocratique du Congo, pour quel avenir de l’élève ?

7 mai 2019 0 Par ELAVOX

La réforme, une contrainte qui s’impose au système éducatif en République Démocratique du Congo. Ce pays francophone de l’Afrique central est resté pendant plusieurs décennies dépendant du système éducatif de sa métropole, les programmes éducatifs sont surannés et donc non actualisés. « Notre système éducatif a commencé à être un peu isolé eu égard à la mondialisation, de sorte que nous commencions à nous retrouver seul » nous a confié un chevalier de la Craie de Kolwezi, Jonathan Tshibitshibika Directeur des études à l’Institut Elimu.

« Avec la mondialisation, un enfant peut quitter notre pays et aller dans un autre pays » et inversement poursuit-il. La contrainte se prononce de plus en plus, la R.D.C s’investit depuis peu à harmoniser son système éducatif en ce qui concerne le cycle de l’éducation de base qui passe de 6 à 8 années.

Le défi actuel reste celui de rendre l’élève utile à la société au terme de son éducation de base. Le système éducatif en RDC s’appuie désormais sur l’approche APS, entendez par là : l’approche par situation.

Dans cette approche, l’élève est au centre de l’enseignement et il se construit ses propres compétences à l’issue des séances didactiques au niveau terminal de son cycle d’éducation de base soit à la huitième année au lieu d’attendre de l’élève des compétences avérées plusieurs années après comme ça a été le cas voici plusieurs décennies.

Un élève qui ne sait ni lire, ni écrire après l’obtention de son certificat, voilà des réalités qui ont milité à la réforme du système éducatif en RDC. Désormais dans une approche de la pédagogie par objectif PPO, Les cours des sciences placeront l’apprenant en situation pour qu’ il se construire ses propres compétences; et c’est de cette façon que la RDC se délie d’un système éducatif inadapté à ses situations sociales et s’ouvre à d’autres pays du continent assez avancés et adaptés à la mondialisation, à l’ instar du Kenya dont l’approche par situation dans son système éducatif a fait ses preuves, et ce pays africain a offert au monde Peter Tabichi, meilleur enseignant à l’échelle mondiale.