Lubumbashi : Blottis à la devanture du Gouvernorat, les agents de la SNCC réclament 3 mois d’arriérés de salaire

Lubumbashi : Blottis à la devanture du Gouvernorat, les agents de la SNCC réclament 3 mois d’arriérés de salaire

18 décembre 2019 0 Par ELAVOX

Reçus lundi 16 décembre au bâtiment du 30 juin par le Vice-Président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, Dieudonné Pablo Ngwej, les employés de la Société Nationale de Chemins de fer du Congo SNCC ont résolu ce mardi 17 décembre de se rendre au Gouvernorat pour réclamer avec insistance le paiement de 3 mois d’arriérés de leurs salaires.

Après un long moment d’attente, les cheminots n’ont pas été reçu par l’autorité provinciale pour des raisons qu’ils ignorent encore. À en croire ces agents, le Gouvernement central avait autorisé à la SNCC de payer 5 mois de salaires en 2019 et 12 autres mois en 2020, et de cette façon soutenir le processus de relance de la société avec le financement de la Redevance Logistique Terrestre RLT.

« Nous implorons qu’on nous paie d’abord 3 mois sur les 5 dont le paiement a été accordé et approuvé depuis le 5 septembre 2019 par le Vice Premier Ministre des transports et voies de communication » déclarent-ils.

À l’opposé, le Secrétaire général ad intérim de la SNCC, Katshota Mutombo, reçu ce même mardi par le Vice-Président de l’Assemblée provinciale a éclairé la lanterne et se félicite du fait que la Société Nationale de Chemins de fer du Congo paye régulièrement ses travailleurs à l’exception du mois de Mai où la production était en baisse, c’est alors que la SNCC a fait recours au Gouvernement central a affirmé le Secrétaire général intérimaire.

Alfred Mwenge