Kolwezi : Des causes profondes de l’évacuation des marchands des emprises et des alentours du marché central

Kolwezi : Des causes profondes de l’évacuation des marchands des emprises et des alentours du marché central

25 janvier 2020 0 Par ELAVOX

Lundi 20 janvier 2020, la mesure doit s’exécuter. Le Bourgmestre de Manika a déjà prévenu 5 jours plutôt dans un communiqué. Tous les vendeurs qui ont envahi les emprises doivent quitter les lieux, voilà le fond du communiqué de l’autorité municipale.

Pourquoi en est-on arrivé à l’évacuation de ces marchands ? Le patron de la municipalité de Manika, l’une de deux communes que compte la ville de Kolwezi évoque les risques redoutables de contagion des maladies des mains sales. Sa juridiction a déjà enregistré beaucoup de cas de choléra depuis la fin de l’année 2019. Une réunion est convoquée à la Mairie à ce propos, l’autorité urbaine se préoccupe de cette question de santé publique. La mesure semble ferme et pourrait diviser, pourtant elle est inévitable.

Visiblement les marchés satellites du marché central donnent à voir un tableau inquiétant. À vue de nez, quelques avenues de la cité Manika, la plus populaire de Kolwezi, se sont transformées en lieux de négoce. Les vendeurs y commercent dans des conditions moins hygiéniques, l’on sait apercevoir des monceaux d’ordures de tout acabit qui peinent à être évacuées. Durant la période pluvieuse, ces avenues sont impraticables. À cette situation s’ajoute l’embouteillage que crée la fréquentation de ces marchés de fortune, un engouement à la base des encombrements où se glissent les pickpockets qui subtilisent les biens des passants.

À en croire les vendeurs du marché central, ces marchés qui poussent çà et là dans les parages les concurrencent de manière déloyale et leurs affaires tournent au ralenti. De leur côté les vendeurs qui exercent sur les emprises campent et affirment solidement qu’ils ont payé les places qu’ils occupent, ils continuent de résister à leur évacuation.