Ituri : Plus de 150 femmes réparées de la fistule

Ituri : Plus de 150 femmes réparées de la fistule

25 avril 2020 Non Par ELAVOX

L’hôpital Général de Référence de Bunia a lancé depuis le mois de décembre 2019 une série de campagnes de réparation de fistule chez les femmes dans l’ensemble de la province. Selon le Directeur Général de cet hôpital public, plus 150 femmes sont déjà réparées.

Elles sont venues de tous les coins de l’Ituri et principalement du territoire de Djugu, voire de l’Ouganda. Le viol et la mauvaise prise en charge lors de l’accouchement sont les principaux vecteurs de cette pathologie.

« Autre fois nous avons eu à lancer une ou deux campagnes où nous avons reçu environs 155 femmes en Ituri et certaines sont venues de l’Ouganda, maintenant comme nous avons des mains d’œuvre locales, cette activité est devenue une routine dans notre hôpital pour aider les femmes souffrant de cette maladie, mais aussi des maladies liées à l’obstétrico-genital. La plupart des femmes que nous avons reçues ont été victimes d’une mauvaise prise en charge lors de l’accouchement, moins de 10% cas de viol » a indiqué le Docteur John Katambuka Kalumbu, Directeur Général de l’hôpital de référence de Bunia, à elavox.info.

Ce dernier sollicite auprès des autorités, surtout sanitaires, de leur venir en aide pour la construction des espaces qui répondent au standard international pour la prise en charge des malades.
La fistule est une maladie qui atteint souvent les femmes victimes de viol et qui n’ont pas été bien prises en charge lors de l’accouchement et se manifeste par le manque de contrôle des urines et matière fécale par voie vaginale.

Jean-LO/#ELAVOX