Likasi : Construction d’un marché à étage, les tenanciers d’échoppes s’y opposent

Likasi : Construction d’un marché à étage, les tenanciers d’échoppes s’y opposent

2 juin 2020 Non Par ELAVOX

Dans une enquête menée par le Journal le Fédéral apparaissant ce lundi 01 juin 2020, les tenanciers d’échoppes aux alentours du marché central de Likasi s’opposent farouchement au projet de construction d’un marché à étage.

Ce projet est initié par le Gouverneur de province Jacques Kyabula Katwe dans sa première visite de travail à Likasi, son fief électoral, le 08 juin 2019.

Au cours de son meeting tenu au Rond-point de la paroisse Sacre-Cœur, le Gouverneur de province étend tout un chapelet de promesses parmi lesquelles la construction d’un marché central moderne.

Depuis lors, une pléthore d’ingénieurs congolais défilent presque chaque jour au marché central de Likasi pour prélever les dimensions, indique le journal.

La dernière équipe d’architectes est venue fin mars 2020 pour mener des études sur le terrain. Celle-ci aurait confirmé aux proches de la Mairie que l’exécution de cet ouvrage serait confiée à une entreprise chinoise.

D’après le journal, ce sont les déclarations de ces derniers qui ont mis la poudre au feu. Logiquement s’il faut construire un marché central, il faudra démolir les échoppes aux alentours dudit marché.

Mais aucune source n’a pu fixer les vendeurs sur la hauteur de l’indemnisation. Les propriétaires d’échoppes, brandissant les termes de la convention, exigent du gouvernement provincial des indemnités équivalentes à près de 15 mille dollars USD chacun avant de passer à une quelconque opération de démolition.

À cela s’ajoute les dommages et intérêts à calculer sur les recettes encaissées quotidiennement par chacun des marchands.

Dans la foulée, ces vendeurs proposent de moderniser le marché central et construire un autre à étage ailleurs selon la promesse du Gouverneur de province.

Le dilemme qui surgit est celui de savoir si le lieu devra abriter les 500 vendeurs de ce marché au cas où la démolition serait acquise, conclut le journal.

Moïse Lunda/#ELAVOX